Questions sur les Cloudbusters


Faut-il des quartz dans les tubes d’un Cloudbuster?

De nos jours non, mais il faut que j’explique pourquoi. Le cloudbuster fût la première orgonite inventée, bien avant les Tower Buster, les HHG etc. Donc vous verrez sur les explications de construction d’un cloudbuster qu’il faut faire une base en résine/métal avec les tubes cuivre/métal plantés dedans et rajouter des quartz en pointe dans chaque tube. Dans ce cas c’est normal qu’il faille rajouter des quartz dans les tubes, car il n’y en a aucun dans la base, la base est faite que de résine/métal uniquement, or une orgonite fonctionnelle a besoin de résine/métal et de quartz. De nos jours tous les Cloudbusters ont du quartz dans la base directement, ce qui rend l’ajout des quartz dans les tubes quasiment inutile. Ici je parle d’un Cloudbuster normal; mais les cloudbuster à inductions n’ont pas besoin de quartz dans les tubes non plus car ils en ont aussi dans la base en résine/métal et surtout ils ne marchent pas de la même façon qu’un cloudbuster normal.

Même si ils ne sont pas absolument nécessaires, ca ne peut que être bénéfique donc vous aurez aussi 6 quartz pour placer dans les tubes d’un cloudbuster normal si vous en commandez ici, ce sont des quartz mono-terminés (à une pointe), il suffit de les glisser dans les tubes avec les pointes vers le haut, comme sur l’image suivante:

Doit-on purifier/nettoyer les quartz dans les tubes d’un cloudbuster?

Non, car comme vous l’avez compris ce problème s’appliquait aux Cloudbusters qui n’avaient pas de quartz dans la base de résine/métal, donc les quartz dans les tubes faisaient tout le travail de transmutation et pouvaient être ‘surchargés’. De nos jours les Cloudbuster ont déjà du quartz inclus dans la base, les miens ont environ 200g de quartz (100g de quartz blanc/gris/transparent, 100g de quartz rose), cette quantité est supérieure généralement au poids total des 6 quartz qu’on met dans les tubes. Si vous rajoutez des quartz dans les tubes ils n’auront pas à être nettoyés ou purifiés car ils ne sont pas seuls à faire la transmutation; ils sont épaulés par les quartz dans la base elle même. Plus il y a de quartz mieux c’est, donc l’ajout de quartz dans les tubes ne peut être que bénéfique mais il n’est pas obligatoirement nécessaire si la base inclue déjà pas mal de quartz dans le mélange résine/métal.

Quel est le champ d’action d’un Cloudbuster?

Cette question n’a pas de réponse très précise, ca dépend de l’environnement et des pollutions en tout genres présentes dans les environs. Un Cloudbuster tout seul nettoiera le ciel à quelques kilomètres à la ronde, mais pour augmenter le champ d’action il faut gifter (placer des orgonites près des sources de pollutions électromagnétiques) les antennes autour. Plus il y aura d’antennes giftées dans les environs plus le champ d’action du cloudbuster sera large. Le cloudbuster aura des effets positifs visibles sur toute la nature dans les 500-1000m autour, mais pour voir les effets s’étendre à des dizaines/centaines de kilomètres dans le ciel il faut orgoniser tous les environs, plus il y a d’orgonites autour (loin et près) plus le cloudbuster aura d’orgone pour supporter son action sur des distances plus larges.

Un Cloudbuster amène le beau temps?

J’ai souvent droit à cette remarque: « J’ai installé le Cloudbuster, mais il fait encore moche ». Déjà pour observer les effets d’un cloudbuster sur le climat on ne peut pas l’observer en un jour, le climat change tout le temps et donc il y a pleins de facteurs à prendre en compte. Les gens me demandent ca parce qu’ils ont lu sur internet qu’un cloudbuster peut créer un trou de ciel bleu, ce qui est vrai, mais ce n’est pas un effet permanent et heureusement que ca n’est pas permanent! Les gens pensent au climat de leur point de vue, du soleil c’est bien pour sortir dehors, la pluie ca gène donc personne n’en veut. Un Cloudbuster ne va pas faire le beau temps, il va rétablir un climat naturel et dynamique. Vu du point de vue de la nature, un climat naturel pour nos régions tempérées est un climat avec de la pluie, du soleil, des nuages bas, des cumulus, de la neige, des périodes de gel etc. Il faut toutes ces variations pour que la nature se porte bien! Donc le cloudbuster ne va pas vous amener le beau temps comme par magie, ce n’est pas le but; un cloudbuster va affecter positivement l’environnement proche, va purifier les pollutions dans le ciel et rétablir le climat dynamique naturel à l’endroit où il se trouve. Les scientifiques disent que les ondes électromagnétiques (wifi, gsm, radio etc.) n’ont pas d’effets sur la nature car elles sont non-ionisantes, mais ca ne veut pas dire qu’elles n’ont pas d’effets, vous pouvez le lire vous même sur cette page wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement_non-ionisant

Les micro-ondes (1-300 GHz) ont un effet de ‘chauffage’ des tissus du corps, les ondes radio aussi à une plus petite échelle et tous les autres types d’ondes on des effets sur le corps humain. Restons sur les ondes sans fils utilisées majoritairement de nos jours (100 kHz – 15 GHz environ), elles ont toutes un effet chauffant sur les tissus du corps humain, donc elles ont un effet sur l’eau, or la basse atmosphère juste au dessus de nos têtes est toujours plus ou moins humide, donc tous ces rayonnements électromagnétiques ont un effet sur l’eau dans l’atmosphère. Scientifiquement je n’ai pas les moyens de faire des recherches pour expliquer exactement ce qu’il se passe, mais il semble que l’effet légèrement chauffant de toutes ces ondes sur l’eau dans l’air empêchent l’eau de se comporter naturellement, elle est moins bien absorbée par le sol. L’expérience (réalisable par n’importe qui) sur le bas de cette page Qu’est ce que l’orgonite avec des boutures arrosées avec de l’eau chauffée au micro-ondes montre bien que l’eau chauffée au micro-ondes tue la plante! Cela prouve bien qu’il se passe quelque chose qui détruit la structure naturelle de l’eau; les ondes sans fil dans notre environement ne peuvent que avoir un effet similaire mais bien moins prononcé car le micro-ondes concentre ses 700-1000W sur une assiette alors que les antennes téléphoniques (tours à 3 faces) par exemple irradient des zones de plusieurs kilomètres carrés avec une puissance moyenne de 2500W. Donc l’effet néfaste sur l’eau dans l’atmosphère est très faible mais pas absent pour autant. Je ne sais pas exactement ce qu’il se passe dans un ciel orgonisé;  on dirait que la présence d’orgone ionise l’atmosphère légèrement, il se forme un excès d’électrons dans l’air et donc les molécules d’eau sont aussi chargées négativement. Le sol étant légèrement positif électriquement quand il est sec, l’eau chargée négativement sera attirée et absorbée plus efficacement que de l’eau ‘défigurée’ par les ondes électromagnétiques. Mais bon il y a pleins de choses à prendre en compte, la qualité du sol aussi est importante, un sol de cultivation intensive tué par des pesticides, fertilisants et en manque d’écosystème naturel (bactéries, insectes, petites plantes etc.) n’absorbera pas l’eau de pluie correctement de toute façon.

Pour en revenir à la question, le cloudbuster n’amène pas le beau temps, il amène un climat naturel car il nettoie pleins de pollutions, les pollutions électromagnétiques, mais aussi les pollutions comme le dioxyde d’azote, l’ozone, les particules, elles affectent toutes la façon dont l’eau se comporte dans l’air car elles ne devraient pas être dans l’atmosphère en premier lieu. Donc ne vous attendez pas à avoir 365 de soleil si vous installez un Cloudbuster, ca ne sera pas le cas. Par contre le climat sera plus dynamique et changeant si les conditions générales sont au rendez-vous. Par exemple pour cet effet de trou dans le ciel, il se produit majoritairement quand il n’y a que des cumulus dans le ciel, et ca peut durer au grand maximum une ou deux heures. Cet effet peut aussi se produire en période de pluies variables, les perturbations qui sont composées de beaucoup de cumulus mais aussi de beaucoup de nuages chargés d’eau; dans ce cas vous pourrez facilement observer qu’il pleut, puis fait beau avec un trou temporaire dans le ciel, puis il re-pleut, puis un trou se reforme etc. Mais un trou de ciel bleu en permanence ca n’a rien de naturel et ce n’est pas ce qui se produira. Attendez vous plutôt à avoir un climat très dynamique qui apportera plus de précipitations efficaces et plus de temps ensoleillement aussi.

Finalement pour parler des chemtrails, pour ceux qui sont au courant, ce sont les trainées chimiques/toxiques relâchées par les avions dans le ciel. Je ne veux pas entrer dans le débat de « si c’est intentionnel ou pas », ça ne m’intéresse pas vraiment à vrai dire, ce qui est sûr c’est qu’il y a pleins de preuves du phénomène, ça me suffit. Je m’intéresse aux solutions, les cloudbusters (et les orgonites en général) éliminent ces pollutions, c’est le plus important. Et n’oubliez aussi quand même pas, même en ignorant ce sujet, que tous les avions polluent, car ils consomment du kérosène et donc il relâchent des restes de combustion comme n’importe quelle voiture au sol. Il faut aussi savoir que ces trainées aériennes sont plus ou moins visibles selon les conditions climatiques et que même si c’est intentionnel et qu’il y a vraiment des polluants, la majorité du contenu de ces trainées reste de la vapeur d’eau! Un cloudbuster nettoiera le ciel de ces pollutions, mais si il y a beaucoup d’humidité dans l’air, l’eau ne va pas disparaître comme par magie, il y a toujours de l’humidité dans l’air, la température de l’air à certaines altitudes sera la condition qui permet à l’eau de se transformer en cristaux de glace ou de rester à l’état liquide. Donc selon ces conditions parfois ou voit plus ou moins de trainées d’avions dans le ciel. Le cloudbuster aura de toute façon tendance à faire disparaître ces trainées un peu plus vite du ciel dans les environs proches, mais pas toutes, car les restes de vapeurs/cristaux d’eau n’ont rien de mauvais pour l’environnement.

Que faire de l’eau de pluie dans les tubes?

Les tubes des Cloudbusters étant ouverts sur le haut, c’est évident qu’en extérieur quand il pleut les tubes vont se remplir d’eau. Ce n’est pas grave, il n’y a pas besoin de protéger/fermer les tubes, l’eau ne gène rien du tout, si ca se trouve c’est plus bénéfique qu’autre chose. Les tubes du Cloudbuster ne vont pas rouiller, surtout les tubes en aluminium qui ne rouillent pas, mais même des tubes en cuivre ne rouillent pas, ils s’oxydent juste légèrement avec le temps et deviennent plus foncés sur l’extérieur, pour l’intérieur je ne peux pas voir, mais ca n’a pas l’air d’être très différent.

Voici une photo d’un Cloudbuster avec tubes en cuivre qui a été installé en septembre 2006 et jamais nettoyé depuis. (photo: mai 2012)

Cloudbuster à induction avec tubes en cuivre installé en avril 2010. (photo: mai 2012)

En hiver l’eau gelée dans les tubes ne gène pas non plus, elle ne peut pas détériorer/casser les quartz dans les tubes, si il y en a; les quartz sont très solides!

Garder un Cloudbuster en intérieur?

Les Cloudbusters sont faits pour être installés en extérieur, mais ils marchent très bien aussi en intérieur: le béton, la toiture, le bois, les poutres en métal, etc. ne bloquent pas le dégagement d’orgone. Cependant ce n’est pas recommandé; en tout cas si c’est la première fois que vous découvrez l’orgonite; car comme expliqué sur cette page Effets de l’orgonite sur les êtres vivants ca peut juste être incommodant car trop puissant au début, il ne faut pas oublier qu’un Cloudbuster est l’équivalent de 100 Tower Busters assemblés en une pièce, plus les six tubes en hexagone qui amplifient encore plus l’effet.

Longueur des tubes?

La longueur des tubes standard d’un cloudbuster est de environ 2m. Il n’y a pas vraiment de science exacte derrière tout ca pour expliquer cette longueur, c’est celle qui est utilisée globalement de partout et ça marche très bien. Vous pouvez avoir des tubes de 3m, de 4m, même plus. Ce qui est communément admis, est que plus les tubes sont longs, plus le cloudbuster pourra affecter l’atmosphère à des altitudes plus élevées. Ce qui semble important est surtout d’avoir une cavité vide dans les tubes qui soit assez large, plus de 20mm de diamètre. Je ne peux pas vraiment en dire plus car je n’en sais pas plus que ça. Une base de cloudbuster en tant qu’un gros bloc d’orgonite a des effets déjà énormes sur les environs, mais pas sur le ciel si il n’y a pas les tubes d’une longueur suffisante, les tubes agissent comme un guide d’ondes pour diriger l’orgone pour émettre ou absorber dans la direction voulue, c.a.d. le ciel. Si vous avez une longueur de tubes de 1m c’est déjà mieux que rien, mais aux alentours de 2m c’est là que c’est le plus efficace. Avoir 3m, 4m ne peut que être mieux, mais d’un point de vue pratique, ce n’est pas pratique d’avoir un objet de 4m de haut. Si il est posé dehors il sera moins stable. En gros, tout ce que je peux dire, c’est que des longueurs de tubes entre 1,5m et 2,5m sont idéales pour un bon fonctionnement du cloudbuster.

Où/Comment placer un cloudbuster?

Réponse courte, vous pouvez le placer où vous voulez, comme vous voulez, il marchera toujours. Mais il y a des aspects pratiques utiles à savoir. Si vous avez un jardin, vous pouvez enterrer la base sans souci et cela est très pratique car si il est en extérieur il sera plus stable face au vent, mais aussi il se purifiera/nettoiera énergétiquement de lui même, car connecté au sol et exposé au soleil et à la pluie. C’est idéal, comme pour les orgonites de gifting dont on a pas besoin de s’occuper, car la nature s’en occupe à notre place. Le cloudbuster est rincé, il est exposé au soleil et connecté au sol. Ce sont toutes des façons de purifier/recharger n’importe quelle orgonite.
Si vous n’avez pas de jardin, le cloudbuster posé sur un balcon ou une dalle en béton sur une terrasse ça va très bien aussi, il sera moins stable face au vent vu qu’il n’est pas fixé au sol, mais il se purifiera aussi tout seul car exposé au soleil et à la pluie.
N’hésitez pas à enterrer la base si vous le pouvez, c’est ce qu’il y a de plus pratique à faire pour qu’il soit bien stable et la base en résine ne craint pas l’érosion face aux éléments de la nature.
Il y a un autre aspect pratique dont il faut avoir conscience, c’est l’effet de paratonnerre. Car le cloudbuster (base comprise) est un bon conducteur. Sur une terrasse en pierres ou balcon il n’y aura aucun problème de ce point de vue. Mais si vous les placez dans un jardin, il peut faire office de paratonnerre si il n’y a aucun arbre (ou autre paratonnerre) plus haut atour. Si vous avez peur de ca, vous pouvez enterrer la base en la mettant dans un seau en plastique, comme ça il sera isolé du sol et ne pourra pas faire paratonnerre. Cela dit, j’ai des cloudbusters en contact direct avec le sol du jardin depuis plusieurs années et je n’ai jamais eu de souci avec l’orage et je ne connais personne qui a eu de tels soucis.
Même le contraire, en cas de tempête, les vents sont globalement moins violents dans les environs que plus loin autour et la foudre n’a pas tendance à tomber dans les environs très proches du cloudbuster. Mais ça, c’est l’effet normal d’un cloudbuster, qu’il soit en terre ou pas.

Quartz dans les tubes, mono-terminés ou bi-terminés?

On m’a souvent posé cette question et je ne peux y répondre précisément. La seule chose que je peux dire sur le sujet, c’est que si vous avez des quartz bi-terminés avec des pointes quasi parfaites sur les deux côtés, ils ont été taillés. Les quartz à pointe poussent en groupe/cluster comme sur la photo ci-dessous:
Quartz-Cluster1

Les quartz ont toujours deux polarités, une qui était connectée au sol et une aérienne. Les quartz bi-terminés naturels sont très rares, car cela veut dire que le quartz a pu être désolidarisé du groupe car il a formé une pointe assez marquée vers le bas. Mais cette pointe ne sera pas parfaite (ou alors c’est très très rare). Voilà à quoi ressemblent des quartz bi-terminés naturels.
biterminenature

Voilà des quartz bi-terminés taillés, qui étaient enfaite mono-terminés et auxquels on a taillé une pointe sur le côté qui n’en avait pas.
biterminetaille
Ce n’est pas toujours évident de savoir quel côté est celui qui était connecté au sol, sur la photo j’ai entouré en rouge ceux où c’est évident de voir qu’on a taillé une seconde pointe (c’est généralement la partie la plus trouble/opaque).
C’est finalement ce qui est le plus important à savoir pour placer un quartz dans les tubes; quel côté était naturellement connecté au sol/groupe et quel coté était aérien. Si il est mono-terminé, c’est évident quel côté doit être en bas et lequel doit être vers le haut, on le place dans les tubes dans le même sens qu’il avait dans la nature. Avec un quartz bi-terminé c’est pareil, il faut trouver quel pôle était au sol et lequel était aérien pour bien le placer. Cela dit même si il est à l’envers ça ne sera pas mauvais, car comme je l’explique plus haut, le quartz dans les tubes n’est même pas nécessaire… Mais il est évident que ça sera potentiellement mieux si il y a des quartz dans les tubes et qu’ils sont placés dans le bon sens. Et métaphysiquement parlant, les quartz bi-terminés (taillés ou pas) sont communément considérés comme plus puissants, mais ce n’est prouvable scientifiquement à l’heure actuelle. Et dans le même registre, vous pouvez aussi penduler pour savoir quel côté doit être vers le haut et quel côté vers le bas.

Les chemtrails?
A la fin du chapitre, Un Cloudbuster amène le beau temps?, j’ai écrit:

Finalement pour parler des chemtrails, pour ceux qui sont au courant, ce sont les trainées chimiques/toxiques relâchées par les avions dans le ciel. Je ne veux pas entrer dans le débat de « si c’est intentionnel ou pas », ça ne m’intéresse pas vraiment à vrai dire, ce qui est sûr c’est qu’il y a pleins de preuves du phénomène, ça me suffit. Je m’intéresse aux solutions, les cloudbusters (et les orgonites en général) éliminent ces pollutions, c’est le plus important. Et n’oubliez aussi quand même pas, même en ignorant ce sujet, que tous les avions polluent, car ils consomment du kérosène et donc il relâchent des restes de combustion comme n’importe quelle voiture au sol. Il faut aussi savoir que ces trainées aériennes sont plus ou moins visibles selon les conditions climatiques et que même si c’est intentionnel et qu’il y a vraiment des polluants, la majorité du contenu de ces trainées reste de la vapeur d’eau! Un cloudbuster nettoiera le ciel de ces pollutions, mais si il y a beaucoup d’humidité dans l’air, l’eau ne va pas disparaître comme par magie, il y a toujours de l’humidité dans l’air, la température de l’air à certaines altitudes sera la condition qui permet à l’eau de se transformer en cristaux de glace ou de rester à l’état liquide. Donc selon ces conditions parfois ou voit plus ou moins de trainées d’avions dans le ciel. Le cloudbuster aura de toute façon tendance à faire disparaître ces trainées un peu plus vite du ciel dans les environs proches, mais pas toutes, car les restes de vapeurs/cristaux d’eau n’ont rien de mauvais pour l’environnement.

Je vais essayer d’être clair et ré-expliquer ce qui me semble important, à partir du début, parce qu’il me semble que beaucoup de personnes sont obnubilées par leurs peurs sur ce sujet et, je l’ai bien remarqué, ne lisent que ce qu’elles ont envie de lire et l’interprètent comme elles veulent. Résultat, certaines personnes viennent me poser des questions absurdes à chaque fois que le ciel n’est pas 100% bleu au moment d’épandages, parce que de simples phénomènes physiques n’ont jamais été expliqués ou compris… Et certains sites internet font une publicité abusivement positive des cloudbusters (et d’autres outils) comme outil pour se protéger des chemtrails ; surtout en choisissant les bonnes journées pour faire les démonstrations!
Je vais remettre les choses à plat. Je vous demande de laisser vos phobies et peurs sur le sujet de côté pendant quelques minutes, lisez ce texte tranquillement et prenez le temps de réfléchir. :)
Qu’est qui fait que nous voyons les nuages dans le ciel, de tous types, cumulus, nimbus, cirrus, stratus… Ce sont les cristaux de glace, c’est l’eau sous forme gelée.
Voilà un graphique qui montre les variations de température pour différentes couches de l’atmosphère:
gsed_0001_0002_0_img0298
Notez clairement que l’atmosphère est toujours à des températures au dessous de 0°C, sauf très proche du sol. Et dans la stratopause aux environs de 45-55km d’altitude elle est souvent négative mais très proche de 0°C et peut être positive les jours de plein soleil à cause de réactions de l’oxygène/ozone avec les UV. Mais ce n’est pas important, nous les altitudes qui nous intéressent sont entre 5km et 10-11km, la troposphère jusqu’à la limite de la tropopause, qui est la limite jusqu’à laquelle les avions volent. Comme vous pouvez voir, il y fait globalement froid! Entre -13°C (260 K) et -53°C (220 K). Et il y règne des taux d’humidité variables.
Maintenant un peu de chimie basique: la combustion complète d’hydrocarbures nécessite les hydrocarbures et de l’oxygène (O2), les résultats principaux de cette combustion sont le dioxyde de carbone (CO2) et l’eau (H2O).
Donc à chaque fois qu’un avion vole dans le ciel, peu importe l’altitude, il relâche de l’eau et du CO2, c’est normal, comme le font nos voitures, nos tracteurs, nos camions etc. C’est comme ça qu’on nous expliquait les trainées de condensations normales d’avions qui volaient aux environs de 10-11km d’altitude, ils relâchent de l’eau tout au long de leur trajet, qui gèle instantanément, c’est normal! Je ne parle pas d’épandages là, je parle de trainées de condensation normales, on peut encore en voir quand même. Elles suivent l’avion et disparaissent (par sublimation, transformation de glace vers gaz directe) au fur et à mesure qu’elles se créent. Pour des avions à très haute altitude et c’est tout à fait normal, ces avions sont minuscules quand on les regarde, c’est un point qui avance, ils sont très haut.
Pour les avions épandeurs (à traces persistantes pour utiliser un terme gentil :) ), ce n’est pas la même chose, ils sont plus bas généralement, on peut voir la forme de leurs ailes, les couleurs etc.
Voici une illustration (cliquez pour agrandir), j’étais à Andorre vers 2000m d’altitude, on voit clairement que l’avion qui lâche une trainée de condensation naturelle (entouré en rouge) est à une altitude très haute, c’est un tout petit point dans le ciel, c’est normal. Par contre les autre trainées qui quadrillent tout le ciel ne sont pas à la même altitude du tout, juste une comparaison de la largeur des traces entre celle de l’avion qui n’est qu’un point dans le ciel et toutes les autres on peut très bien comprendre qu’elles sont beaucoup plus proches du sol.

Donc, ne vous attendez pas à ce qu’un cloudbuster fasse disparaître chaque trainée instantanément et à chaque fois, c’est trop simple, il faut prendre en compte les conditions climatiques. Car vous l’aurez bien remarqué par vous même, il y a des jours de ciel bleu, ou même si on peut voir des centaines d’avions passer dans le ciel, il n’y a aucune trace, ça reste bleu (en été majoritairement). Je pourrais m’amuser à faire une vidéo avec un cloudbuster un de ces jours et dire que ça efface tout, mais c’est un mensonge, ce sont les conditions climatiques qui font ça, cloudbuster ou pas, de tels jours le ciel reste tout bleu un point c’est tout!
Et puis il y a les jours ou les trainées persistent. Et ceux qui s’intéressent au sujet ont bien vu qu’il y a des jours ou il y a des milliers d’avions qui passent en une journée et d’autres ou il n’y a que quelques dizaines qui passent, il y a des journées d’épandages c’est évident! Mais encore une fois n’oubliez pas que si les conditions climatiques s’y prêtent, même une journée d’épandages massifs, rien ne sera visible!
Et pour ça il faut que je vous parle du processus de sublimation, le passage direct d’un élément de son état solide à son état gazeux, ici je parle de l’eau qui passe de la glace au gaz directement. C’est un processus endothermique (de la chaleur est absorbée) et il faut les conditions suivantes pour qu’il puisse se produire, que la température soit inférieure au point triple et/ou que la pression atmosphérique soit inférieure au point triple.
Le point triple correspond à l’existence de l’élément en question dans ses 3 états simultanément. Pour l’eau, ça veut dire qu’au point triple, l’eau est autant solide, que liquide, que gazeuse, les 3 états existent simultanément. Le point triple de l’eau est à une température de 0,01°C (273,16 K) et pression de 611 Pa (0,006 atm).

J’espère que vous suivez, car c’est très important, dans la haute atmosphère (~ 5-10km), la pression est supérieure à celle du point triple, mais la température est inférieure, et de beaucoup! Ça va de -10°C à -50°C grosso-modo, ce qui est largement inférieur à 0,01°C. Donc une condition permettant la sublimation de l’eau est présente en permanence.
Pour que les cristaux d’eau se subliment, il suffit qu’ils absorbent assez de chaleur, or en été, quand le soleil est au zénith ses rayons sont à un angle qui transmet le plus d’énergie (angle droit), la sublimation des cristaux de glace dans l’atmosphère est extrêmement probable dans ces conditions. Ce qui a pour résultat évident que toutes trainées disparaissent quasi instantanément. Les jours (de ciel bleu) d’été c’est facilement observable, le matin il y a des épandages qui trainent et commencent à tapisser le ciel, et le soleil est bas (illumination à des angles qui se reflètent/réfractent et ne sont pas assez absorbés par les cristaux de glace… les cristaux de glace ne peuvent pas chauffer), dès que les heures de midi arrivent toutes les trainées qui étaient visibles dans le ciel commencent à se sublimer, l’après-midi plus rien n’est visible dans le ciel et le soir ça peut redevenir visible si les avions sont toujours en mission. ;)
C’est pour ça que j’ai insisté sur le fait que ces jours de ciel bleu sans trainées sont majoritairement en été! C’est normal, le soleil pendant l’été est à des angles qui permettent une sublimation de la glace bien plus probable qu’en hiver! Les gens ont la mémoire courte, moi je note, j’observe, les gens se plaignent des chemtrails les jours avec des conditions anticycloniques (ciel dégagé) en hiver, par contre en été quand il fait chaud, il n’y a plus personne pour se plaindre, car quand il y a des conditions anticycloniques le ciel restera bleu intégral (visuellement) juste à cause de l’angle du soleil qui sublimera n’importe quel cristal de glace en vapeur… C’est normal que les trainées d’épandage soient bien plus persistantes en hiver, le soleil est plus bas, les angles auxquels la lumière arrive sur terre ne sont pas suffisamment larges pour chauffer les cristaux de glace efficacement, ils se reflètent ou se réfractent, mais ne sont pas absorbés, donc la sublimation des cristaux de glace n’est pas souvent possible, résultat: si il y a des épandages, ça reste visible sous forme de cristaux de glace pendant longtemps!

Maintenant que ce sujet très important est clair, il faut comprendre ce dont je parlais beaucoup plus haut, quand il y a pleins d’avions qui passent dans le ciel du matin au soir, si les conditions climatiques ne sont pas bonnes pour permettre une sublimation constante des cristaux de glace, les trainées resteront visibles! Et il faut comprendre que si il y a une trainée visible, elle est visible car ce sont des cristaux de glace, ou de la glace liée à des nanoparticules d’aluminium, ou de la glace liée à des nanoparticules de baryum etc. Mais c’est en majeure partie de l’eau et rien d’autre qu’on voit dans le ciel, vu que l’épandage est tout blanc, ça veut dire qu’il y a beaucoup de cristaux de glace! Si tous ces cristaux de glace ne peuvent pas se sublimer, ils n’ont qu’une option, rester sous forme de glace dans le ciel! Et se transformer en cirrus par la suite..

Donc voilà, selon les conditions climatiques, si il y a 500 avions qui passent dans la journée, ne vous attendez pas à voir le ciel tout bleu à chaque fois, parce que tous ces avions qui passent augmentent l’humidité de l’atmosphère avec tous ces cristaux de glace qu’ils épandent en même temps que d’autres choses… Ils épandent de l’eau car c’est les résultats de la combustion de kérosène, et peut-être épandent-ils aussi de l’eau en plus avec les nanoparticules? ça je ne sais pas.. Si les cristaux de glace ne peuvent pas se sublimer, ils resteront là et visibles! Comme je l’ai dis plus haut aussi, avec la photo d’Andorre, les avions qui épandent passent à des altitudes plus basses il me semble, c’est à dire à des températures d’atmosphère plus élevées, ce qui veut aussi dire que la sublimation sera moins probable, car plus l’écart entre le point triple et le paramètre modifié (ici la température) est large, moins la sublimation demande d’énergie; à des altitudes plus hautes, il fait plus froid, le soleil a besoin de moins chauffer pour sublimer la glace en vapeur. C’est aussi un facteur à prendre en considération, car je ne sais pas dire à quelle altitude les avions qui épandent passent, c’est sûrement variable, si ils épandent plus bas, la sublimation est moins facile qu’à plus haute altitude, bien évidement il faut prendre les autres facteurs en compte aussi.

Pour continuer, le but d’un cloudbuster n’est pas de rendre le ciel bleu, même si c’est quand même souvent visible. Je ne peux pas vous confirmer ce qui suit, c’est ma théorie! Étant donné ce que j’ai déjà décris beaucoup plus haut; « La présence d’orgone semble ioniser l’air et l’atmosphère »; on peut voir ça d’une autre façon, une ionisation est une augmentation d’énergie! Les cristaux de glace chauffés par la lumière du soleil on un apport d’énergie comme je l’ai dit plus haut, qui permet une sublimation si cette réaction endothermique est suffisante. Si les cristaux de glace sont ionisés en présence d’orgone, leur énergie est déjà augmentée, ce qui fait qu’ils ont besoin de moins d’énergie venant du soleil pour se sublimer… Donc un ciel bleu plus souvent, mais parfois, l’orgone plus le soleil ne sont quand même pas suffisants ensembles pour permettre aux cristaux de se sublimer, donc le ciel reste laiteux. Cette théorie est la plus complète que j’ai à ce jour (avril 2015), qui me semble aussi cohérente car les ciels complètement laiteux au dessus d’un cloudbuster, ne se produisent qu’en hiver à ce que j’ai observé!
Pour finir, le but d’un cloudbuster est de purifier le ciel, les cristaux de glace en surabondance à cause d’épandages trop longs et massifs ne sont qu’une gène visuelle, certes ça ne me fait pas spécialement plaisir non plus, mais je sais que malgré les apparences, au sol je suis très bien protégé. Je ne peux vous partager que deux exemples sur ce sujet, un homme en creuse qui m’avait pris 3 cloudbusters entre 2009 et 2010 car il y avait pleins d’épandages dans sa région. Certes il a eu une amélioration visuelle du ciel dont il est toujours très content à ce jour, mais il avait surtout fait une observation secondaire très marquante; il était habitué à avoir de l’eau de pluie brunâtre/rougeâtre dans des seaux dans le jardin, il s’est rendu compte que quelques mois après avoir installé le premier cloudbuster et avoir gifté dans son coin, l’eau de pluie était redevenue transparente. Un suisse habitant près de l’aéroport de Zurich m’a rapporté la même observation en 2013, il m’avait pris 4 cloudbusters (pour lui et des amis) car il était excédé par les trainées, il a remarqué une différence visuelle aussi; mais surtout le changement qui l’a marqué; il était aussi habitué à avoir de l’eau de pluie brune/rouge à cause des pollutions d’avions, même pas les chemtrails, là c’était la proximité de l’aéroport apparemment, un mois après l’installation in m’a rapporté que l’eau de pluie était transparente à son grand étonnement!
Si vous avez de l’eau de pluie rouge/brune, prenez des photos/vidéos avant d’installer des orgonites svp, je n’ai aucunes preuves car ces deux personnes n’ont pas pensé à le faire, elles ne s’attendaient pas à ces changements!
Cela dit, avec le nombre d’orgonites répandues en France, ça doit être devenu un fait très rare d’avoir de l’eau de pluie brune, je pense que de nos jours les pollutions des eaux sont plus dues à l’agriculture et nos activités terrestres, que les épandages aériens. Je ne peux pas prouver comment ce nettoyage des chemtrails se produit, mais ma théorie est simple. C’est une transmutation atomique des éléments, c.a.d. une transformation du noyau des atomes des ces matériaux nocifs, qui les transforme en éléments inoffensifs. Mais ne venez pas m’en faire la remarque :) , je l’ai étudié à l’université, la transmutation de matériaux n’est pas considérée comme possible à des énergies aussi basses… Mais ça c’est un sujet bien plus vaste, pour moi c’est évident que l’orgonite agit sur la structure vibratoire des atomes à une échelle atomique, mais ça dépasse l’entendement scientifique pour le moment, donc patience, ça viendra. :)
En tout cas, ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’un cloudbuster protège des pollutions, même si les apparences ne sont pas toujours là!

Voici un exemple de ce qui peut aussi se dérouler, visuellement, chez moi, le 14 avril 2015. :)
(Cliquez pour agrandir.)

10h15 13h40 17h00 19h30

C’était un jour ou il faisait beau, mais ce n’était pas encore l’été, donc comme expliqué plus haut, le matin aucune sublimation (angle du soleil trop bas), la glace des traces reste bien visible! Mais ne s’étalent pas… Et puis ça disparaît au fur et à mesure que la journée avance et que l’illumination du soleil augmente d’intensité pour sublimer la glace en vapeur.
Quand même, on peut remarquer que les traces disparaissent un peu mieux au-dessus de chez moi qu’autour. Ce qui, comme je l’explique plus haut me semble être du à l’ionisation causée par l’orgone qui réduit l’énergie nécessaire de la part du soleil pour sublimer les cristaux de glace.