L’Orgonite et la 5G


2020: Des questions sur ce sujet reviennent souvent, donc je vous propose une réponse détaillée.



Les questions qui reviennent le plus sont de ce genre:

  • Quelle est la meilleure orgonite pour protéger de la 5G?
  • L’orgonite marche t-elle pour protéger de la 5G?
  • Comment disposer des orgonites pour la 5G?
  • Que peut-on faire contre la 5G?
  • etc.

Vous êtes invités à prendre le temps de lire cette page bien tranquillement et dans toute sa longueur, car comme pour d’autres sujets compliqués, les gens paniquent, mélangent et amalgament les sujets sans même comprendre grand chose au sujet. J’ai déjà vu passer la même frénésie à l’époque du passage de la 3G à la 4G, des personnes disaient que ça allait être la fin du monde, etc.
Pour votre information, Je ne suis ni pour la 5G, ni contre, comme dans tout sujet, je trouve qu’il y a du bien et du mal, ce qui est choquant à chaque fois est la panique des uns et la fuite en avant des autres, il n’y a jamais de juste milieu pour étudier des sujets patiemment et dans le détail. Certains humains ont tendance à foncer tête baissée dans des nouvelles directions sans prendre leur temps, ce qui fait qu’il faut tôt ou tard assumer les conséquences de ces actions impulsives. En même temps d’autre humains paniquent à l’idée d’un changement et critiquent vivement ces personnes qui avancent, sans vraiment essayer de comprendre le sujet. Il faut un juste milieu, ne pas avancer trop vite, ni être réfractaire au changement, malheureusement pour le moment ce juste milieu n’existe que trop rarement dans notre société.


Qu’est ce que la 5G?
La 5G est une évolution de la 4G, elle a 3 évolutions techniques majeures que nous allons aborder sans trop de détails. Le déploiement de la 5G est aussi prévu en deux étapes assez distinctes dont il faut aussi avoir bien conscience.


Nouvelles caractéristiques techniques
Les 3 principales améliorations par rapport à la 4G sont : des « chemins » de connexion raccourcis entre deux appareils en communication (temps de latence réduit), des antennes multidirectionnelles et des fréquences plus hautes.

  1. La première amélioration est importante pour le réseau de télécommunication, mais en termes d’ondes elle ne change rien. C’est une évolution technique du réseau qui permet à une communication de trouver le chemin le plus court, cad. que imaginez que vous envoyez un sms à un ami habitant 100km plus loin, à l’heure actuelle votre sms sera reçu par l’antenne connectée à votre mobile, puis les données du sms seront propagées vers plusieurs autres points de réseau (par réseau filaire ou aérien) jusqu’à arriver à l’antenne qui l’émettra au mobile de votre ami. Le problème avec la technologie actuelle est que les données peuvent transiter par pleins de points inutiles (et même très éloignés) qui ne font que rallonger le temps d’un point à l’autre et surcharger certaines parties du réseau inutilement. Chaque interconnexion supplémentaire ajoute environ 5-10 millisecondes de plus. Ce n’est rien pour un appel ou un sms, mais si il s’agit de contrôler une machine très précise à distance, un temps de réaction de 10ms ou de 50ms peut faire une grande différence. Avec les améliorations du réseau en 5G, les données transiteront par les chemins les plus courts le plus souvent possible, ce qui permettra de moins engorger le réseau et d’avoir moins de latence/délai.Cela est important pour la vision des objets connectés qu’ont les technophiles de ce monde, plus il y aura d’objets connectés mieux ça sera que les réseaux soient le moins engorgés possible.
  2. La deuxième amélioration est l’utilisation d’antennes multidirectionnelles. À l’heure actuelle, une antenne 2G/3G/4G émet le même signal dans toutes les directions, ce qui veut dire qu’elle émet le signal pour votre mobile dans pleins de directions inutiles. Les antennes prévues pour la 5G fonctionnent avec un principe de « phased array » qui permet d’orienter le signal et il y a plusieurs dizaines de mini antennes (voir centaines) par antenne. Donc une antenne 5G (ici nous parlons d’un panneau entier placé sur un mât) contient beaucoup de mini antennes qui permettent d’émettre spécifiquement dans une direction plus précise, cela permet d’économiser de l’énergie en n’émettant pas dans des directions inutiles et aussi d’utiliser une ou plusieurs antennes dans la même direction pour amplifier le signal quand c’est nécessaire.
  3. La troisième amélioration est l’usage de fréquences plus élevées. Jusqu’à présent les fréquences utilisées par la 2G/3G/4G ne vont généralement pas au delà de 3,5 GHz. Avec la 5G il est planifié d’utiliser des fréquences bien plus hautes, notamment aux alentours de 26-28 GHz, mais aussi plus largement de 3 GHz jusqu’à 60 GHz. Cela est nécessaire pour pouvoir augmenter le débit de la connexion, car à l’heure actuelle, en étant globalement limitées entre 800 Mhz (0,8 GHz) et 3,5 GHz, le débit ne peut être augmenté significativement. Car pour cela il faudrait pouvoir allouer, par exemple, une bande de fréquences unique de 2 GHz à 3 GHz pour un seul mobile, ce qui limiterai le nombre d’autres téléphones qui peuvent se connecter en même temps. De 0,8 GHz à 3,5 GHz, on peut faire 2 connexions de ce genre, une de 1 à 2 GHz, l’autre de 2 à 3 GHz et tout est quasiment utilisé. Alors qu’avec une bande de fréquences bien plus large allant de 3 à 60 GHz, on peut allouer 3-4 GHz à un téléphone, 4-5 à un autre, 5-6 à un autre, etc. Il y a de quoi faire cela pour 50 connexions simultanées. Avec les fréquences actuelles comprises entre 0,8 et 3,5 GHz, en général une connexion à un mobile alloue environ 100 MHz (0,1 GHz), ce qui limite bien plus le débit.


Étapes de déploiement
Il y en a globalement deux assez distinctes, à l’heure actuelle, en 2020, nous ne sommes qu’aux balbutiements de la première étape.

  1. La première étape de déploiement.
    En ce moment on peut dire que ce qui est entrain d’être déployé est de la 4G+, ce n’est pas encore la 5G prévue telle que voulue quand elle sera complètement déployée. Les sociétés de télecommunication sont entrain de déployer les améliorations 1 et 2 citées ci-dessus, cad. améliorer le réseau d’interconnexion entre les antennes de transmission pour diminuer les temps de latence/délais et implanter des panneaux avec les mini-antennes multidirectionnelles.
  2. La deuxième étape de déploiement est l’utilisation de fréquences plus élevées, au-delà de 3-3,5 GHz.
    Celle-ci est loin d’être testée en grandeur nature, il y a encore pleins de problèmes techniques à résoudre, les mobiles sont encore totalement inadaptés, les bandes de fréquences plus élevées ne sont pas encore allouées dans pleins de pays, etc. Les panneaux déployés actuellement ne supportent pas encore ces nouvelles fréquences.


Informations erronées
Je me permet donc de faire un tour rapide des informations erronées qui sont présentes sur internet en ce moment.

  • L’utilisation de très hautes fréquences
    L’utilisation de fréquences au-delà de 5-6 GHz est techniquement très problématique, pour la 5G ça n’a même pas commencé. Les attributions de ces fréquences aux opérateurs mobiles ne sont quasiment pas entamées dans la plupart des pays du monde et les problèmes techniques associés à l’usage de ces fréquences sont multiples.
    Sachez que des hautes fréquences sont déjà utilisées depuis 10-20 ans pour les faisceaux hertziens, avec ces tambours que tout le monde peut observer en haut de grands mâts de télécommunication.
    drums_n
    Ils peuvent utiliser des fréquences entre 0 et 80 GHz.
    Ces tambours servent à propager un signal en ligne droite, en face d’un de ces tambours, à 5, 10, 20, 50km il y a obligatoirement un autre tambour parfaitement positionné en face pour que la communication ai lieu. Ces tambours sont utilisés pour éviter de creuser des tranchées et tirer des câbles d’une antenne à l’autre. Ça serait vraiment mieux qu’ils tirent des câbles pour éviter d’avoir toutes ces ondes en plus… Sachez juste qu’ils existent depuis déjà longtemps et que des hautes fréquences sont déjà utilisées.
    Ces tambours sont même déjà utilisés dans les villes pour des communications d’un bâtiment à l’autre pour certaines sociétés, en ligne droite dans des étages très hauts là où il n’y a obstacle entre deux bâtiments.
    Les orgonites ont déjà montré leurs effets des milliers de fois avec ces tambours, donc on sait aussi qu’elles sont prêtes pour l’arrivée massive de ces hautes fréquences dans le monde urbain. Même si encore une fois, je ne suis pas très ravi de ces évolutions technologiques faites sans beaucoup se soucier des impacts sanitaires.
    Les très hautes fréquences ne pourront globalement pas être facilement utilisées dans un environnement urbain dense, c’est en ça qu’il reste beaucoup de problèmes techniques à régler pour la vrai 5G comme elle a été imaginée. Les hautes fréquences, au delà de 5-10 GHz pénètrent très mal à travers les bâtiments, les corps humains et tout autre obstacle. ll faut de l’air libre, des vitres, du papier/plastique et rien d’autre. Ce seront toujours les fréquences les plus basses qui serviront à faire des connexions à travers les murs et les matériaux plus denses. Donc pour capter de la 5G à 1Gbps dans un appartement il faudrait avoir une antenne 5G en ligne droite quelque part pas loin et qui passe à travers la fenêtre, l’usage de ces hautes fréquences sera totalement impossible si il y a un mur dans le chemin. C’est en cela que le principe des antennes multidirectionnelles très précises est important. Ces antennes doivent détecter quand il est possible de faire passer telle ou telle fréquence vers un téléphone, basé sur les obstacles qui sont entre l’antenne et ce mobile.
    C’est aussi pourquoi il est vrai qu’il y aura probablement une frénésie pour couper des arbres et autres obstacles dans l’environnement pour permettre à la 5G de passer et pourquoi il faudra des antennes de partout. Car sachez aussi que les hautes fréquences de micro-ondes ne peuvent pas émettre très loin, les signaux à 60 GHz par exemple ne peuvent pas émettre un signal bien détectable plus loin que 1-2km (à l’opposé un signal de 800 MHz/0,8 GHz peut facilement être capté à plusieurs dizaines de kilomètres, c’est pour cela que la télévision par antenne utilise des fréquences entre 500 et 800 MHz).
    Cela dit, à l’heure actuelle il y a eu beaucoup de fausses informations sur des arbres qui ont été coupés dans des villes et ou on a blâmé cela sur la 5G, alors que c’était toujours pour des raisons d’urbanisme, des arbres trop vieux, la reconstruction d’une avenue, etc. même si parfois ces actions sont parfois quand même absurdes. À l’heure actuelle, en 2020, cela est inutile car aucun équipement déployé à grande échelle dans un environnement urbain n’émet à ces fréquences, mais il est bon de rester vigilant sur cet aspect. Si un jour il faudra vraiment couper pleins d’arbres de partout pour permettre l’arrivée de la 5G très haut débit, cela ne sera probablement pas fait si facilement et sera même un frein à l’usage tous azimuts de la 5G, car il faudra vraiment dénaturer notre environnement. Mais il faudra aussi construire des bâtiments avec des murs faits en d’autres matériaux que du béton, l’usage de fréquences au delà de 10 GHz dans un environnement urbain dense est un vrai casse-tête. De même que l’usage de ces hautes fréquences dans un environnement rural peu dense, car il faudra pleins d’antennes proches de chaque maison pour desservir des signaux à 10-30 GHz, c’est tout simplement absurde et économiquement peu viable. Enterrer des câbles de fibre optique coûtera bien moins cher.

  • La fréquence de 60 GHz et l’oxygène
    Il y a beaucoup de fausses informations sur ce sujet en ce moment aussi.
    La fréquence de 60 GHz correspond à des raies d’absorption de l’oxygène et de la vapeur d’eau, donc l’affaiblissement des ondes radio à ces fréquences est très important. Résumé plus simplement, la vapeur d’eau et l’oxygène bloquent énormément le passage de signaux à des fréquences de 60 GHz, ce qui fait que ces fréquences n’ont pas été attribuées historiquement, plus précisément la bande de 57-64 GHz, car personne ne les jugeait intéressantes. De nos jours, imaginer un routeur wifi juste pour une pièce est envisageable, même parfois préférable car cela empêche le signal de sortir hors de la pièce, ce qui est une bonne mesure de sécurité. Donc les fréquences de 60 GHz commencent à intéresser l’industrie, pour des radars de détection/comptage de personnes/objets aussi. Vu que ces fréquences n’étaient pas intéressantes à une époque, il n’y a pas de licence pour utiliser ces fréquences de nos jours dans la plupart des pays, ce qui les rend très attractives. Sinon il faut payer cher pour créer des appareils utilisant telles ou telles fréquences.
    Ces fréquences, de part leur caractéristiques techniques ont des avantages de non interférences entre-elles, car elles ne vont que dans la direction voulue, pour tout autre direction, vu que l’oxygène et la vapeur d’eau les absorbe, elles ne se propagent pas.
    Il y a déjà, depuis 2013 environ, une norme WiFi (IEEE802.11ad) appelée WiGig utilisant les fréquences à 60 GHz pour proposer des débits théoriques de 2GBps, mais c’est l’industrie qui essaie d’aller trop vite. Car en usage pratique peu de gens arrivent à en tirer un débit meilleur que le WiFi en 2-5 GHz. Ces débits extraordinaires ne marchent que à quelques mètres du routeur et très mal. Pourtant ces routeurs WiGig ont commencé à être commercialisés en 2016, en 4 ans d’existence cette technologie est toujours quasiment inutilisable dans le monde réel.
    On voit déjà les limites de l’usage absurde de ces hautes fréquences. Il y a de la pub sensationnelle pour des résultats réels qui sont en fait complètement inutilisables.
    Même en ligne droite très étroite, comme expliqué plus haut pour les tambours, ces très hautes fréquences ne marchent que pour des distances de 1-2km, les tambours qui émettent à 10, 20, 50km utilisent des fréquences beaucoup plus basses. Pour le moment il n’y a aucune technologie sans fil capable de rivaliser avec les débits de la fibre optique.
    Il existe quand même déjà des tambours à 60 GHz utilisés pour des communications urbaines de moins de 1-1,5km, mais pour que ces tambours marchent ils doivent être placés dans des zones où il n’y a absolument aucun obstacle entre, sinon ils ne peuvent pas fonctionner. Ils sont en général utilisés en hauteur dans les grandes villes pour passer un signal d’un immeuble à un autre pas trop éloigné.
  • Mort d’oiseaux par centaines dû à la 5G
    Ce genre d’histoires était déjà répandu pour le passage de la 3G à la 4G aussi, il n’y en a aucun qui s’est avéré vrai avec le temps, il y a des cas où il n’y a pas de réponse. Mais par exemple, un cas récent ou on parle d’oiseaux morts aux Pays-bas à la Hague dans le Huijgenspark en 2020 ou fin 2019 pour le test de la 5G, or il s’avère que cette mort en masse a eu lieu en octobre 2018 pour des raisons partiellement compréhensibles (oiseaux morts avec des hématomes, du à des chocs à haute vitesse).
    https://www.hetnatuurhistorisch.nl/nieuws/vijftien-dode-spreeuwen-uit-den-haag

    Ou cette photo qui a été partagée massivement parlant d’hécatombe d’oiseaux du à la 5G.
    5029071_21_19728750
    Cette photo est véridique, cela dit la mort de ces oiseaux est due à une tempête à Rome qui a abattu un arbre qui a emporté pleins d’oiseaux avec, la mort des oiseaux est vraiment localisée autour de cet arbre.
    5029071_21_19728729
    https://www.leggo.it/italia/roma/roma_albero_umberto_ospedale_uccelli_morti_ultime_notizie_foto-5028939.html

Les fréquences utilisées de nos jours n’ont pas beaucoup évolué. La connectique des panneaux/antennes mobile comme sur la photo ci-dessous le montre.
1

La connectique de ces antennes est toujours très similaire depuis des années, les fréquences sont toujours entre 0,8 GHz et 3-3,5 GHz. Depuis l’ère de la 2G…
37423-rv4-65d-r5-v5-connector-end-view-4-9-18-jpg tbxlha-6565c-vtm_1
base-station-antennas/

Les antennes 5G peuvent effectivement utiliser des fréquences plus hautes, mais pour le moment c’est globalement limité à 6 GHz.
35061-nnv4ssp-360s-f4-connector-end-view-straight-on-no-bracket-12-19-19-jpg
base-station-antennas/itemnnv4ssp-360s-f4/


Implications sanitaires
Vous ayant expliqué les plus grandes lignes du sujet, dans ces détails techniques, je me dois d’aborder l’aspect sanitaire, mais dans le calme.
Il fallait mettre à plat le sujet, les morts d’oiseaux en masse, 60 GHz, les difficultés respiratoires due au Coronavirus (Covid-19) et pleins d’autres aberrations publiées sur les réseaux sociaux sont juste fausses.
Je comprends la panique de beaucoup de personnes qui ont peur des répercussions sanitaires, du fichage à grande échelle, du sur-usage de la technologie, etc. Mais cette panique fait aussi croire en pleins de choses qui ne font qu’amplifier la panique, alors qu’elles sont fausses.

Ce n’est par pour autant que le déploiement de la 5G est à prendre à la légère. Je suis personnellement globalement contre, mais j’y vois aussi quelques bonnes choses, malheureusement elles viennent liées avec pleins de mauvais aspects!
Par exemple, le principe des antennes multidirectionnelles très précises est vraiment un principe qui a du sens, les antennes n’émettraient plus inutilement dans des directions non voulues. Mais par contre il n’y a pas de limite pour le moment à combien d’antennes pourraient émettre vers un mobile, une personne pourrait se retrouver avec 8 antennes émettant vers elle..
Le principe d’économie d’énergie est aussi utile.
Le principe d’avoir des connexions plus rapides (en temps de réponse surtout) est aussi utile et cette évolution n’a rien à voir avec des changements dans les ondes.
Par contre l’usage de fréquences très hautes alors qu’il est clairement démontré que ces fréquences sont fortement absorbées par les êtres vivants est très mauvais, vu comment cela se développe à l’heure actuelle. Car d’un point de vue purement théorique, normalement cela serait bon, car les antennes ne devraient émettre que quand les conditions sont bonnes, c’est à dire qu’il n’y a aucun obstacle entre l’antenne et l’objet à connecter. Dans ce cas il n’y a aucune raison de se soucier des effets sur la santé directe d’un animal/humain, vu qu’il n’y aura rien dans le chemin des ondes.
Mais, en pratique, la théorie n’est pas appliquée, on le voit déjà avec des fabricants qui tentent de vendre des routeurs WiFi (WiGig) à 60 GHz depuis environ 2016, ces routeurs n’implémentent toujours aucune des règles de sélectivité d’émission d’ondes de la 5G, cad. émettre que quand il n’y a pas d’obstacle. C’est cela qui est fondamentalement mauvais à chaque fois, les idées sont bonnes, mais elles sont déployées tellement vite qu’au final il manque les trois quarts de l’idée originale. Les technologies de détection des obstacles sont encore en recherche, il faudra du temps pour qu’elles marchent bien, en attendant des fabricants vont très certainement déjà tenter de déployer de la 5G sans la totalité de ce qu’elle est censée être.

Cela dit, même si les antennes émettent à 30-60 Ghz que quand il n’y a pas d’obstacle, cela ne prend quand même pas en compte les effets de ces ondes sur l’environnement. Elles n’auront évidemment pas d’impact direct sur des êtres vivants, vu qu’elles ne sont pas censées émettre sur un être vivant, mais ces ondes interagissent avec la matière de façons encore très peu documentées. Avec les orgonites nous avons des résultats très marquants des effets de ces ondes à grande échelle sur le climat, même si elles sont non-ionisantes et à priori inoffensives, leurs effets sur le climat sont clairs dans certaines situations.
En Espagne, il y a des antennes le long de toute la côte, avec les tambours (faisceaux hertziens) qui relaient des signaux d’une antenne à l’autre, une personne avait placé des orgonites à la plupart de ces antennes aux alentours de 2010, sur près de 2000 km de côté. Ces antennes créaient clairement une sorte de barrière invisible qui empêchaient les précipitations de pluie venant de l’atlantique de rentrer dans l’Espagne. Une fois toutes ces antennes giftées (orgonites ajoutées proches) il y a eu beaucoup plus de précipitations venant de l’atlantique. Avant ça elles étaient vraiment bloquées.
Bien entendu il faudrait aussi prendre en compte les effets des polluants atmosphériques, qui détraquent les précipitations ou modifient les mouvements des masses d’air en causant ou empêchant les chutes de pluies, réchauffant/refroidissant l’atmosphère en réfléchissant les rayons du soleil ou infrarouges, etc. cela est toujours d’actualité. Le sujet est très vaste.

Les ondes non-ionisantes, même dans l’air libre, ont des effets qui sont encore largement ignorés par la science. Or, vu que la science et les industries ne considèrent pas ces effets, ils ne font pas des recherches. On continue à déployer des technologies dont on ignore totalement les effets à grande échelle.

Les effets sur les êtres vivants ne sont même pas à citer, il y a tellement d’études qui sont ignorées. À priori, si la 5G était vraiment correctement déployée elle pourrai aider à mitiger les effets des ondes en émettant que dans les directions voulues et que quand c’est nécessaire, mais nous savons malheureusement que les sociétés privées vont encore et toujours trop vite et font toujours les choses à moitié.

Or, si la 5G est déployée sans la totalité de la technologie qu’elle est censée être, le fait que les ondes dans les fréquences de 10-60 GHz et plus soient beaucoup absorbées par tout obstacle est un des sujets les plus préoccupants pour certains scientifiques. Car ces fréquences ont des longueurs d’ondes qui vont faire que les poils humains agissent comme des antennes, les insectes avec leurs antennes vont beaucoup capter ces fréquences aussi, etc. Il est indéniable que cela va avoir des répercussions néfastes sur la santé de beaucoup d’êtres vivants. Encore, comme par le passé, ces effets sont subtils et légers dans la plupart des cas, mais cumulés sur de longues périodes de temps ces effets deviennent néfastes, comme ceux qui sont maintenant connus par rapport aux tumeurs cérébrales qui se forment après des usages intensifs pendant plus de 10 ans du côté de l’oreille qui a été très exposée à un téléphone mobile. Pour le moment on ne peut pas prédire exactement ce que ces nouvelles fréquences feront, mais il est évident qu’elles auront des effets délétères.
Les effets des ondes à forte puissance sont aussi prouvés depuis des années, certains arbres placés devant des antennes émettrices ont une grande partie de leur feuillage qui est totalement tué.

Une étude a été faite sur ce sujet, les résultats sont clairs.
Bilan: faible exposition aux rayonnements radiofréquences des radiations des téléphones portables sur les plantes
Notre analyse démontre que les données d’une quantité substantielle d’études sur les CEM-FR des téléphones mobiles montrent des effets physiologiques et/ou morphologiques (89,9%, p < 0,001). De plus, notre analyse des résultats de ces études publiées montre que le maïs, la roselle, le pois, le fenugrec, les lentilles d'eau, la tomate, les oignons et les plants de haricot mungo semblent être très sensibles aux CEM-FR, Nos résultats suggèrent également que les plantes semblent être plus sensibles à certaines fréquences, en particulier les fréquences entre (i) 800 et 1500 MHz (p < 0,0001), (ii) 1500 et 2400 MHz (p < 0,0001) et (iii) 3500 et 8000 MHz (p = 0,0161)

Cela dit je le rappelle quand même, il ne faut pas croire à tout et n’importe quoi trop vite, il y a aussi des arbres qui meurent à cause de sécheresses prolongées, répétées et nappes phréatiques vidées. Avec les ondes, les arbres montrent des signes, souvent avec une partie de l’arbre morte et l’autre vivante, mais une antenne ne va pas causer la mort d’une forêt entière pour autant.
EH5l6a3X4AI_Ejj EH5l6a2X4AEDTIx
Par contre, comme il est expliqué plus haut, les ondes artificielles ont des effets peu documentés sur le climat, l’accumulation d’ondes artificielles dans l’environnement peut très clairement causer des perturbations qui amènent par exemple à exacerber des sécheresses et donc causer la mort lente de forêts.

Cela sans parler des satellites SpaceX/Starlink etc. qui vont encore augmenter encore plus la densité d’ondes artificielles dans l’environnement.

Les effets potentiels des ondes artificielles sur les êtres vivants sont bien démontrés par pleins d’études scientifiques: Publications scientifiques sur les effets des ondes artificielles sur le vivant

Il y a sur ce sujet, un autre aspect important à prendre en compte, toutes les ondes électromagnétiques artificielles sont polarisées. C’est la différence la plus importante entre les ondes électromagnétiques naturelles, qui ont des polarisations globalement aléatoires, et les ondes électromagnétiques artificielles, qui ont des polarisations fixes. La densité d’ondes électromagnétiques artificielles a beaucoup augmenté dans l’environnement humain depuis les années 1990-2000, mais ce qui fait qu’elles ont des effets délétères cumulatif est leur polarisation fixe. Car naturellement il y a pleins d’ondes électromagnétiques de partout, la lumière visible, les infrarouges, les UV-A, UV-B, mais ces ondes naturelles ont des polarisations aléatoires, ce qui fait qu’elles ne dérangent pas le monde vivant, qui y est habitué depuis des millénaires.
La pullulation d’ondes artificielles dans notre environnement est clairement un problème qu’il faudra un jour prendre en compte, car le cumul de ces ondes polarisées crée des zones d’interférences où la puissance de ces ondes devient assez grande pour induire des effets sur des cellules vivantes, à des échelles minimes de quelques dizaines de millivolts, très localement, donc difficilement détectables par des appareils de mesure. Ces potentiels électriques suffisent à affecter la perméabilité des cellules et par exemple déranger les processus d’échange d’ions de calcium, potassium, sodium, etc. dans le corps humain.
Pour plus de détails sur ce sujet: Qu’est-ce que l’orgonite > La polarisation


L’usage des orgonites dans tout ça?

Nous voilà donc aux recommandations pour vous indiquer quelles orgonites utiliser, comment et pourquoi.
Il y a tout d’abord ce message général sur toutes les descriptions des orgonites uniques:

Information générale :
La description est faite par un ami sensible aux énergies subtiles.
Cette description ne peux être plus précise, au même titre qu'il est impossible pour un psychologue de dire immédiatement et exactement à une personne pourquoi elle a un tel souci, ni en combien de temps ça sera réglé, ni comment ça se passera.
Ce qui se passera entre vous et l'orgonite sera unique et adapté à vous et/ou à l'environnement.

Toutes les orgonites ont les mêmes effets de base :
  • Neutraliser les effets néfastes des ondes électromagnétiques.
  • Dynamiser/énergiser l'eau, les aliments, les minéraux, etc.
  • Harmoniser/neutraliser les failles naturelles, noeuds Curry, Hartmann, etc.
  • Renforcer globalement la vitalité de tout le vivant : plantes, animaux, humains.

Chaque ajout (pierre, plante, coquillage, etc.) a une influence unique qui s'ajoute à cette base commune, comme des épices/herbes ajoutées à un plat de base.

Pour avoir des explications plus complètes de ce qui ne peut être résumé en quelques lignes, vous pouvez visiter ces liens :

Cela vaut pour toutes les orgonites de ce site, c’est la base des effets de toute orgonite.
Elles ont toutes l’effet de « Neutraliser les effets néfastes des ondes électromagnétiques. ».
Cela est expliqué plus en détail sur cette page: Qu’est-ce que l’orgonite > Explications techniques de l’orgonite

Comme il est aussi expliqué plus haut dans la section: Implications sanitaires, il y a déjà beaucoup de résultats passés d’un usage des orgonites sur le climat en giting à grande échelle sur des antennes émettrices. Car celles-ci ont déjà des tambours (relais/faisceaux-hertziens) émetant à des fréquences allant jusqu’à 80 GHz depuis plus de 10-20 ans, quoique dans la réalité ces tambours émettent le plus souvent aux alentours de 5 – 15 GHz car les plus hautes fréquences ne vont pas assez loin.
Les orgonites ont déjà montré des effets sur le climat avec ces antennes de nombreuses fois par le passé, vous pouvez le voir sur le Blog qui raconte certains de mes propres giftings. C’est toujours un effet très similaire, quand les conditions climatiques s’y prêtent, le ciel se découvre et forme une sorte d’éclaircie/ouverture circulaire dans les nuages au dessus de certains antennes et/ou zones. C’est un effet très similaire à celui qui se produit aussi sporadiquement au dessus d’un Cloudbuster.

Les orgonites marchent sur les fréquences de la 2G, 3G, 4G, 5G, 6G, 7A, 8G, etc. c’est aussi simple que ça.
Comme expliqué plus haut: Étapes de déploiement, quand les fréquences augmenteront, ça marchera aussi, même si cette évolution est de toute façon encore loin d’être déployée massivement.

Que ce soit pour le Wifi, la 3G, 4G, 5G, 6G, 7G c’est pareil, toutes les orgonites marchent aussi bien, si quelqu’un affirme quelque part qu’il faut des évolutions de l’orgonite (ajouter certains métaux, certaines pierres, certaines formes, etc.), c’est tout simplement faux. Toute orgonite bien faite (Règles de base pour la fabrication d’orgonites) marche très bien pour neutraliser les effets néfastes des ondes pour toute de fréquence.
Cela est expliqué plus en détail ici: Qu’est-ce que l’orgonite > Fréquences avec lesquelles une orgonite peut interagir
Une orgonite marche pour les ondes à toutes les fréquences présentes sur notre planète! Toutes celles qui existent et qui sont utilisées actuellement (artificielles et naturelles), mais aussi pour toutes celles à venir.
C’est ainsi depuis le début de l’existence des orgonites et ça le restera.

Il est aussi bon de re-préciser, comme il est expliqué dans le premier encadré ici: Qu’est-ce que l’orgonite > Propriétés des matériaux composant l’orgonite.

Ne vous attendez pas à ce que les ondes artificielles disparaissent, les orgonites ne marchent pas ainsi, elles diminuent les effets nocifs de ces ondes sur notre corps, elles aident les êtres vivants à réagir différemment aux ondes, à être moins affectés. Les sources émettant les ondes ne peuvent pas changer, mais les orgonites agissent sur l’environnement et les ondes artificielles présentes avec, décrit rapidement, deux processus complémentaires:

  • Elles rétablissent un équilibre plus grand et stable dans les fractales de coalescence de l’environnement proche. Ce qui est bénéfique pour tout être vivant.
  • Elles promeuvent une polarisation plus aléatoire de toutes les ondes et donc des ondes artificielles, quand il y a assez d’orgonites réparties assez homogènement.

Cet effet se produit avec tous les types et fréquences d’ondes, c’est aussi simple que ça.

Il y a juste un type d’orgonite sur ce site qui semble être plus efficace contre les ondes que les autres, ce sont les TB à Induction.
Ce n’est toujours pas clair exactement pourquoi, mais les retours de personnes légèrement électrosensibles, ou très électrosensibles vont toujours dans ce sens.
C’est un peu expliqué ici: « Mode d’emploi » des orgonites > Combien d’orgonites faut-il pour…?. Les retours de personnes qui faisaient du gifting sur des antennes ont souvent indiqué qu’un TB à Induction avait autant d’effet que 2-4 TB basiques.


Comment placer les orgonites et combien?
Cela est expliqué de façon très simpliste ici: « Mode d’emploi » des orgonites > Où/Comment placer les orgonites?

En règle générale, placez l’orgonite le plus près de là ou vous voulez l’effet positif. Si c’est pour transmuter les ondes d’un émetteur wifi (freebox, livebox, etc.) placez l’orgonite juste dessus ou à côté. Si c’est pour une plante posez l’orgonite au pied de la plante. Si c’est pour purifier de l’eau à boire posez l’orgonite à côté de la bouteille. Si c’est pour vous même, gardez en une sur vous, ou posez là près de votre lit ou sous votre lit si c’est pour vous aider à mieux dormir. etc.

Pour aller plus en détail, pour ce qui concerne spécifiquement les ondes électromagnétiques, le mieux à faire est d’avoir quelques TB(s) à Induction à placer proches des objets qui émettent le plus, ou dans le chemin d’où viennent les ondes, si vous le savez. Et encore quelques TB(s) basiques à disperser dans ou autour de votre habitation.
Les TB(s) de gifting font très bien l’affaire aussi, c’est juste qu’ils sont un peu moins jolis.

Le fait d’avoir des orgonites dispersées de façon assez homogène dans une habitation, ou autour d’une habitation, fait que les effets nocifs des ondes artificielles venant de l’extérieur sont globalement neutralisés. Comme expliqué juste avant, par les deux processus complémentaires. Premièrement elles rétablissent un équilibre plus grand dans les fractales de coalescence de l’environnement proche, deuxièmement, si réparties un peu de partout sur/dans le lieu, elles promeuvent une polarisation plus aléatoire des ondes artificielles.

Cela dit n’oubliez pas que plus vous placez d’orgonites autour de vous plus cela augmente le taux vibratoire du lieu, par ce qui est décrit au-dessus comme l’équilibre plus grand des fractales de coalescence. Soyez bien conscients que cela peut amener d’autres effets en plus de vous protéger des effets délétères ondes: Effets de l’orgonite sur les êtres vivants.
Ces autres effets sont très bénéfiques sur le long terme, mais initialement ça peut parfois déranger. Cela dit l’observation initiale la plus fréquente est quand même très bénéfique, un meilleur sommeil.


Que faire d’autre pour se protéger des ondes artificielles?
La meilleure solution serait de partir dans la nature, loin de tout… Étant donné qu’il est presque impossible pour la majorité des gens de faire cela, il y a quelques règles générales qui sont quand même bien à respecter.

  • Éloigner le plus possible toutes les sources d’ondes sur lesquelles on peut agir. Par exemple, éteindre la fonction wifi des routeurs chez soi et câbler toute la maison avec des câbles Ethernet. Désactiver le mode « données mobiles » des téléphones portables dès que ce n’est pas nécessaire, l’activer que quand il y en a besoin. Même les mettre en mode avion. Ne pas avoir de téléphone fixe sans fil, etc. À défaut de ne pas pouvoir éteindre les sources d’ondes pendant la journée, alors au moins le faire la nuit, elles perturbent vraiment le sommeil, même si ces effets sont très subtiles et difficiles à remarquer. Car d’après pleins d’études, tous les dommages à l’ADN et aux cellules causés par les ondes sont réversibles quand ils ne sont pas trop graves, du coup s’assurer qu’on a au moins un sommeil sans exposition aux ondes artificielles est déjà mieux que rien pour que notre corps puisse bien se régénérer la nuit. Si vous vivez dans un appartement et que les ondes viennent du mur voisin, évidemment que ça sera probablement dur de motiver ce voisin à changer ses habitudes, dans ce cas le mieux à faire est de s’arranger pour avoir les endroits ou on reste fixe chez soi (canapé, bureau, etc.) le plus loin possible d’où viennent ces ondes.
    C’est toujours la même recommandation, s’exposer le moins souvent possible aux ondes et s’y on ne peut éviter cela, s’arranger pour être le plus loin possible de la source de ces ondes et/ou d’y rester le moins longtemps possible.
  • Si vous êtes propriétaire de votre logement et en avez les moyens, une méthode simple et efficace, à vie, pour supprimer tous les rayonnements pouvant venir du réseau électrique de la maison: CPL, signaux pulsés de Linky, signaux pulsés fuitant du réseau électrique des voisins, etc. est d’installer un câblage blindé avec mise à la terre. C’est à faire une seule fois, ça a son coût, mais une fois fait, peu importe ce qui passe et passera dans les câbles, ils ne dégageront plus jamais de pollutions électromagnétiques. C’est presque évident que ces câbles deviendront la norme un jour pour toute nouvelle construction.
  • La troisième solution, moins facile à mettre en œuvre, est d’utiliser des cages faraday. C’est ce qui est fait dans l’explication ci-dessus avec les câbles blindés, ce sont des câbles avec un extérieur en métal complet, ce qui fait effet de cage de faraday. Une boite totalement fermée en métal empêche toute onde électromagnétique d’y rentrer, ou d’en sortir, c’est cela l’effet d’une cage de faraday. Certaines personnes extrêmement électrosensibles sont obligées de recouvrir tous les murs de leur logement par des peintures métalliques pour transformer leur logement en cage faraday. C’est vraiment une version extrême du sujet. Si vous n’êtes pas fortement électrosensibles ce n’est pas forcément nécessaire, il y a des alternatives moins complètes, mais très utiles pour protéger certaines parties d’un logement. Si vous ne pouvez par exemple changer l’avis des voisins qui ont pleins de sources d’ondes chez eux, vous pouvez trouver des baldaquins (rideaux) pour votre lit en maillage métallique fin, ils ont leur prix, mais encore une fois, c’est un investissement à vie. Vous pouvez de plus le fermer complètement en faisant de même au dessus et en dessous du lit, pour au moins avoir un sommeil hors de portée de toute onde, c’est ce qu’il y a de plus important. En version plus simplifiée, il est aussi possible de couvrir par exemple une porte d’une pièce avec une plaque métallique, reliée à la prise terre, cela captera toutes les ondes venant de derrière la porte et elles ne pourrons pas arriver jusqu’à vous. Cela est encore une fois une bonne options si vous êtes dans un appartement et dérangés par le wifi d’un voisin, si vous savez où il est, derrière quel mur, vous pouvez placer une plaque de 2m x 2m en aluminium reliée à une prise terre, la plus fine possible, l’épaisseur n’est pas spécialement importante. Vu que les ondes se propagent en ligne droite du point de source d’où sont produites ces ondes, cette plaque vous protégera presque totalement des tous les rayonnements venant de ce wifi voisin.
  • Il faut attention à l’alimentation, à la santé, au sommeil, au stress, etc. Il est toujours très important de le préciser, car une grande majorité des études scientifiques indique quand même que les ondes artificielles pulsées ont des impacts très négligeables sur le corps humain si elles sont de faible puissance. En étant en bonne santé, le corps humain est normalement bien capable de résister à ces effets. Bien que ce soit encore mieux qu’il n’ait pas à résister, sans ondes ça serait évidemment encore mieux. C’est une observation générale qui peut-être faite, les personnes fortement électrosensibles sont en grande majorité aussi affectées par une ou plusieurs maladies auto-immunes. La question de si l’électrosensibilité a causé l’affaiblissement du système immunitaire ou si le système immunitaire affaibli a engendré l’électrosensibilité est une autre question, comme le fait que peut-être il y ait aussi des prédispositions génétiques, une intoxication du corps à certains métaux, etc. Il est trop long d’entrer dans ce débat ici, c’est juste pour préciser que je ne dénigre pas les personnes électrosensibles, mais cette observation est souvent fréquente, elles ont un système immunitaire affaibli pour des raisons parfois dures à élucider. Pour une personne bien portante, le fait d’avoir un système immunitaire affaibli nous rend obligatoirement plus vulnérables, notre corps est normalement largement capable de résister aux ondes si elles sont de faible puissance et que la densité des rayonnements n’est pas trop dense.